Colère, quand tu me tiens!

Me permettre d’exprimer ma colère lorsque je me sens attaqué, irrité par quelqu’un ou par une situation dérangeante, est-il salutaire pour moi, pour l’autre ?

Puis-je bien endiguer ma colère et faire en sorte de la garder dans les limites de l’acceptable pour moi et pour l’autre que ce soit dans mes gestes ou mes paroles?

Suis-je capable d’exprimer mon insatisfaction sans colère, sans attentes en utilisant des propos sensés, en équilibre avec mon besoin de faire savoir mon insatisfaction et le respect que je dois à l’autre en m’exprimant mais en ne l’attaquant pas?

Contrairement à ces questions ai-je peur d’exprimer à l’autre, parce que cela me gêne, parce que je crains sa réaction, parce que j’ai peur d’être non compris et ridiculisé ou parce que l’autre peut ne plus m’aimer ou m’accepter?

Je vous laisse ces questions importantes puisque dans notre vécu, la colère est souvent au rendez-vous peu importe son intensité et le pourquoi de son apparition en moi. Puisque nous vivons, là, souvent une source de stress importante le sujet sera abordé dans un prochain texte du site. À bientôt Jocelyn

 

Ajouter un commentaire