L'impact des autres sur ma vie 2

L’IMPACT DEs autres sur ma vie  2

Mes relations actuelles

Le premier texte «L’impact des autres sur ma vie 1» aborde l’influence qu’ont mes proches et amis durant mon enfance et mon développement vers l’âge adulte. Cet impact me touche directement dans l’image que j’ai de moi et de la vie.

Dans ce deuxième texte, le sujet est l’influence de ceux qui m’entourent dans ma vie actuelle.

Mes relations avec les autres peuvent être une source de stress importante. Le lien que je vis avec l’autre est teinté d’émotions et de perceptions bonnes ou mauvaises car l’échange entre deux personnes est très rarement tout-à-fait neutre. La relation va être vécue soit de façon positive, soit de façon négative pour moi comme pour l’autre. Il est important de noter qu’elle peut se retrouver teintée par ces deux aspects à la fois : une collègue de bureau peut m’attirer mais à son contact je me rend compte qu’elle ne peut m’être que négative puisqu’elle s’amuse à être constamment arrogante avec moi.

Je retrouve deux types principaux de relation. Le premier est la relation unidimensionnelle. Cette relation est caractérisée par le fait qu’elle est plus superficielle et ne couvre qu’un besoin dans ma vie. Je peux l’appeler relation spécialisée. Je prends en exemple la personne avec qui je joue au tennis une fois la semaine sans rien partager d’autre avec elle, ou celle qui me donne un service particulier comme l’individu qui vient tailler le gazon chez-moi. Dans la relation unidimensionnelle, je n’ai aucune autre attente que l’activité en cours. Ces relations me demandent moins généralement qu’elles ne me donnent.

Le deuxième type de relation a un caractère multidimensionnel. Je le vis avec des gens qui me sont plus significatifs. Ces relations couvrent deux ou plusieurs aspects de mes besoins quotidiens. Ces liens me demandent toutefois plus de réciprocité avec l’autre et m’amènent à lui offrir de mon temps, de mon énergie, de l’écoute, de l’émotion, du sentiment, etc. Je suis plus vulnérable, ici, dans mes sentiments et mes émotions, car par sa parole ou son geste, l’autre peut me faire sentir bien ou mal de même que teinter l’image que j’ai de moi et de la vie. Je peux prendre comme exemple ici la relation avec mon père. Celui-ci est très serviable avec moi et se veut constamment là pour m’appuyer. Toutefois, il répète constamment à bien des gens qui nous entoure que je suis bien incapable de me débrouiller seul. Ce que je nie mais qui me fait mal dans cette image que j’ai de moi.

Je dois m’interroger sur mes propres liens aux autres et évaluer l’apport particulier qu’ils ont pour moi dans ma vie de tous les jours : «  Me coûtent-ils plus cher en sentiments négatifs que ce qu’ils m’apportent en positif? Afin d’agir sur les personnes qui me sont négatives et me permettre de vivre plus positivement le moment présent, je me permettrai de travailler ma conscience de mes propres relations par l’exercice du « cercle de ceux qui m’entourent» (document qui suit le texte). Grâce à lui, je pourrai évaluer l’influence des gens avec qui je suis en contact sur une base régulière. Je me permets ici un exercice de réflexion sur l’impact qu’ont mes relations sociales, aujourd’hui sur mon bien-être et ma joie de vivre.

Je débute un exercice important de maitrise de ma vie afin de me permettre de me sentir de moins en moins victime de l’autre et de plus en plus actif dans la recherche de mon mieux-être. Je dois devenir habile à évaluer dans quelle mesure une relation me prend trop d’énergie inutilement parce qu’elle est plus négative que positive. Je dois aussi développer suffisamment de confiance en moi et en l’autre pour me sentir capable de  dire ce qui me fait souffrir dans cette relation.

Exercice du cercle :

Le cercle ci-dessous, possède déjà quelques subdivisions auxquelles je donnerai certaines identités comme : famille près de moi, famille éloignée, travail, loisir, etc.

Je fais le recensement de toutes les personnes qui ont leur place dans la subdivision. J’indique chacune par ses initiales en les inscrivant à l’encre bleue si mon lien avec elle m’apparait positif, à l’encre rouge s’il m’apparait négatif; Je peux me servir des deux couleurs si je considère la personne comme faisant partie des deux catégories. Je fais l’exercice spontanément en réfléchissant le moins possible à la couleur que je vais choisir.

Cet exercice est très important en tant que prise de conscience de ce que je vis avec ceux qui m’entourent que ce soit des proches comme ma conjointe, ma sœur, mon ami, mon patron, ou des gens plus éloignés mais avec qui je suis en contact, comme la personne du club social dans lequel j’investis du temps.

Toutefois, mon travail ne s’arrête pas là. Maintenant que j’ai en main cette image de mon vécu social, je vais me diriger vers le prochain texte «Analyse de l’exercice du cercle» pour savoir comment creuser ce travail que j’ai entrepris, afin de me donner un contrôle de plus en plus important dans ma vie. Dans cette deuxième étape de l'exercice, je reprendrai chacune des personnes indiquées et j'approfondirai ma réflexion sur la relation que je vis avec elle, en écrivant ce que je juge qu'elle m'apporte de positif mais aussi ce qu'elle me coûte en émotions et sentiments négatifs.

 

Bon travail et bon enrichissement                                  Jocelyn Boudreau

 

EXERCICE DU CERCLE

 

Le point central du cercle me représente. Ce qui m’entoure est composé des différents groupes sociaux de ma vie et des gens qui gravitent dans chacun d’eux. Pour les besoins de l’exercice, je subdivise le cercle en autant de  pointes de tarte que l’image de mon milieu social en demande. J’y retrouve par exemple ma famille proche, mes amis, mon milieu de travail, mon loisir ou mon bénévolat.

 

J’indique les gens qui se trouvent dans la subdivision par leurs initiales. Plus la personne a de l’importance dans ma vie, plus je place ses initiales près du centre (donc de moi). J’indique en bleu les initiales des personnes avec lesquelles ma relation est positive et en rouge celles avec lesquelles ma relation est plutôt négative. Certaines personnes seront en bleu et rouge.

 

Voici un exemple dont vous pouvez vous inspirer pour créer le vôtre :

 

 

 

 

La suite dans le prochain texte intitulé: analyse du cercle