Les Sentiments

Les Sentiments

 

Contrairement à l’émotion qui est un RESSENTI de l’immédiateté, donc une RÉACTION à quelque chose que je vis MAINTENANT et qui m’est agréable ou désagréable, le sentiment est vu ici comme un état affectif beaucoup plus complexe et durable ayant sa source plus profondément en moi.

Je peux établir en exemple une certaine liste des sentiments que je vis au fil de ma vie. Certains sont positifs comme l’AFFECTION, l’AMOUR, l’ATTACHEMENT, la PASSION, la TENDRESSE alors que d’autres sentiments sont négatifs comme l’AMERTUME, l’AVERSION, la HAÏNE, l’INDIFFÉRENCE, la VENGEANCE.

Le sentiment émane de moi et se projette habituellement vers l’extérieur. Je me passionne pour quelque chose comme la voile, la photographie ou quelqu’un que j’ai rencontré récemment. Je ressens beaucoup d’affection et d’attachement pour des personnes qui me sont proches.

Mais qu’arrive-t-il, si mon sentiment ne trouve pas la réponse qui me satisfait et ne comble pas mes attentes? Je vis alors de l’amertume du fait que je ne peux exercer ma passion ou encore si la personne que j’aime ou qui m’attire me rejette.

Mes attentes non comblées deviennent des sources de déception et peuvent changer le sentiment que je ressens en haine, en aversion et se traduire en moi par des stress intenses.

L’image que j’ai de moi peut interférer aussi dans l’actualisation de mes sentiments. En effet, si je me sens incapable d’aller de l’avant vers une personne que je crois aimer parce qu’elle m’attire et que la relation que je désire tant avec elle, m’échappe : comment puis-je  ne pas être insatisfait de moi voire peut-être ressentir de l’amertume envers moi-même (ou peut-être envers l’autre, si je refuse inconsciemment d’y voir ma propre responsabilité dans l’échec)?

Il devient évident que les sentiments qui m’habitent peuvent être des sources de satisfaction magnifique dans ma vie. Mais, je peux y rencontrer aussi la déception et la rancœur si je ne réussis pas à analyser ce que me fait mal dans mes attentes liées à ces sentiments.

La connaissance de mes sentiments est une richesse dans ma vie. C’est un nouveau livre ouvert sur ce que je suis, sur ce que je veux de la vie. À moi d’apprendre à l’apprivoiser, à voir la responsabilité qui m’incombe dans la recherche de mon mieux-être. Cette nouvelle ouverture me permettra de maîtriser le lâcher-prise dans ce qui me fait mal et à mieux diriger ma vie.

Cette semaine

·        Je vais m’arrêter quelques minutes à chaque jour pour m’interroger sur les divers sentiments qui m’habitent fréquemment.

·        Je dresse la liste de mes sentiments en divisant les positifs des négatifs.

·        À partir de chacun, j’essaie de voir s’il m’apporte surtout de la satisfaction ou l’inverse.

·        Si un sentiment m’apporte surtout de l’amertume, puis-je lâcher prise?...

·        Et que dois-je faire pour mieux combler mon besoin?

Je dois toujours me souvenir que je travaille dans un processus à moyen ou long terme et qu’il est important de respecter mon propre cheminement sans me brusquer.

 

Bonne recherche

 

Jocelyn Boudreau