Le massage

Comme l’indique le texte sur la Contraction musculaire qui se retrouve également dans la série des textes  sur «Les solutions», les tensions s’installent dans certains de mes muscles la plupart du temps par des stress plus ou moins permanents ou par de mauvaises postures assises ou debout dont je suis plus ou moins conscient. Je dois chercher à détendre mon corps en le libérant de ces tensions.

Un des moyens importants de détente pour lutter contre le stress et qui est connu partout de par le monde est le massage. Celui-ci est connu depuis la nuit des temps; certaines de ses racines connues viennent d’Asie et remontent à plusieurs millénaires avant Jésus-Christ. Je les reconnais aujourd’hui dans le massage shiatsu qui est basé sur les connaissances de l’acupuncture de même que dans le Nuad bo’ram thaïlandais et certains autres.

Mais trêve d’histoire, le massage est un ensemble de techniques qui amène le relâchement musculaire et le mieux-être de celui qui le reçoit. Il est appliqué par un thérapeute qui doit avoir une formation liée à la technique utilisée que ce soit le suédois, le amma, le californien, le taoïste et bien d’autres. Toutes ces formes de massage sont données avec des mouvements des mains, des pieds, des coudes, des doigts et autres. Le client étant étendu sur une table ou au sol, le masseur procède avec des mouvements d’effleurage, de friction, de pétrissage, de vibration de percussion, d’étirements et autres. Par ces mouvements, il agit sur la peau, les muscles, les ligaments, les tendons, l’énergie des méridiens, etc.

Grâce au massage on réussit à réchauffer le muscle (la chaleur permet de le détendre), à activer la circulation sanguine et à éliminer les toxines de l’organisme ainsi que les déchets organiques du muscle. Certaines techniques vont stimuler la lymphe donc le système immunitaire et assurer un meilleur fonctionnement des organes internes grâce à l’équilibration de l’énergie. Il faut affirmer que le massage vigoureux avec ou sans huile ou simplement énergétique aide à la santé en général dans ses composantes physiologiques et psychologiques.

Lorsque je reçois un massage, j’apprends à me centrer sur mon être et à intégrer ce que je ressens. Cette centration sur mon senti m’amène doucement vers le relâchement de mes soucis, de mon mal-être et m’amène vers un lâcher prise qui s’approfondit. Je suis de plus en plus relié à moi-même et de moins en moins au monde extérieur.

Une difficulté apparait assez souvent lors des premiers contacts que je me permets avec le massage. En effet, bien des gens ne sont pas habitués à être touchés et possèdent  une frontière corporelle assez éloignée d’eux. De même une gêne et une pudeur peuvent empêcher d’atteindre un bon relâchement pour quelques séances. Cela disparaitra en persévérant et permettra un bien-être croissant. Je peux aussi commencer mon expérience en allant vers des techniques qui ne demandent pas d’être déshabillé comme dans le shiatsu qui travaille uniquement l’énergie de mon corps.

Il faut souligner qu’il existe aussi des techniques de massage sur chaise qui amènent de très bons résultats. Elles sont pratiquées sur chaise inversée (visage appuyé sur le dossier). Ces massages sont généralement offerts en milieu de travail. Ils durent de 15 à 30 minutes et se résument à la moitié supérieure du corps, soit principalement le dos, les bras, les mains, le cou et la tête. Le massage sur chaise se fait sans huile ni crème et ne nécessite pas qu’on se déshabille. Ce massage sur chaise agit bien sur le dos et partiellement sur l’équilibrage énergétique des méridiens de mon corps.

 Il existe aussi des mouvements d’automassage que l’on peut appliquer à soi-même. Il est évident qu’on ne peut le faire sur tout notre corps mais je peux détendre profondément mon cou, mon visage, mes pieds et le devant de mon corps. Cette connaissance m’amène une certaine autonomie puisqu’elle me permet quand je suis à l’aise avec cette forme de massage de détendre moi-même une bonne partie de mes muscles sous tension sans attendre la présence d’un spécialiste.

Le massage s’applique aussi bien aux jeunes enfants; il est pratiqué systématiquement sur les bébés naissants dans certaines sociétés. Il permet la stimulation du système de circulation sanguine, la détente et la chaleur. Il établit un lien de confiance, de socialisation et de communication non- verbale.

Je dois tenir compte de certaines contre-indications  qui peuvent empêcher un massage complet dont entre autres une mauvaise circulation veineuse (varices), une décalcification importante, une fracture ou une blessure récente. Il est important d’en avertir la personne qui me massera afin d’obtenir le meilleur service possible.

 

Cette semaine, je prends le temps de me renseigner soit dans diverses publications ou sur internet au sujet des multiples techniques qui constituent la massothérapie et je m’interroge sur les affinités que je peux avoir avec certaines d’entre-elles. Je me permettrai d’expérimenter une ou l’autre au moment où je me sentirai prêt.

 

Bonne détente                                                                 Jocelyn Boudreau